Le syndrome du jeudi.

19:00:00 Les blablas de Cathoon 0 Comments

Les jours sans...

Certains et certaines ont le syndrome du lundi... Lendemain de week-end, reprise du travail, manque de motivation... Mouais, le lundi, ce n'est pas glorieux!...
Eh moi, le lundi ne me fait rien. Oui c'est vrai que j'aimerai être encore en repos. Mais ce n'est pas ma PIRE journée de ma semaine de cinq jours...
Non moi, c'est le jeudi...

Le réveil. 
Ce satané réveil qui sonne à 6h45, comme tous les jours de la semaine, mais le jeudi, il est le pire! Plus les jours avancent, moins je dors. De plus, je me couche plus tard le mercredi soir, sachant que mon conjoint rentre tard à la maison. Alors je me retrouve avec 6h30 de sommeil dans les pattes. Aie aie, cela pique donc au réveil...

Ma journée du travail.
Pourtant, je ne travaille pas plus qu'un autre jour. Mais par moment, c'est très physique, même trop pour mon petit corps tout mince... Vous ne vous rendez pas compte tout ce que je peux faire en minimum de temps. Vous serez même très étonnés! Mais comme je ne veux pas vous en parler, imaginez juste! J'ai cumulé trois jours de travail et physiquement,c'est dur... Plus mes aller-retours en vélo, soit 20km par jour, eh bien voilà!

Capacité d'écoute.
Il y a aussi que mon travail me demande beaucoup d'attention d'écoute. J'échange beaucoup avec mes interlocuteurs. Mais vous ne le savez pas, je suis sourde de mon oreille gauche et mon oreille droite n'est pas au meilleur de sa forme. Cela me demande beaucoup de concentration d'écoute pour ne pas faire répéter. Quand je rentre à la maison, je relâche tout mon corps. Je sais que je n'ai pas besoin d'écouter chez moi, jusqu'à 18h (arrivée de mon conjoint).

Le repas.
Le jeudi, c'est poisson à la maison. Je déteste le poisson... C'est nul comme excuse! Alors je fais grève de cuisiner. Monsieur s'en charge! Et il le voit bien que je suis épuisée. Il est chou!


Toutes ces choses que je cumule font de moi le jeudi une jeune femme épuisée, vidée de motivation et maussade. Quand jeudi commence, j'ai déjà hâte de me glisser dans mon lit rejoindre les bras de Morphée...
Je n'ai pas vraiment trouvé de solution pour améliorer et apprécier le jeudi. C'est un jour sans, où il faut que j'apprenne à me relaxer et me reposer plus que les autres jours.


Je suis atteinte du syndrome du jeudi...

Vous aimerez sûrement

0 commentaires: